► FREE SHIPPING for ALL domestic orders over $50 ◄

Le secret de Félix Deblois-Beaucage, champion provincial sénior 2015 de badminton

Félix est champion panaméricain 2010 de badminton en U17 et champion provincial sénior 2015. Depuis qu'il a commencé le badminton à l'âge de 7 ans, il s'est distingué sur les scènes provinciales et nationales dès la catégorie U13. En pleine préparation pour la saison prochaine, Félix nous parle de son amour pour le jeu, de la place du mental dans le badminton et de ce que le sport lui a apporté dans la vie de tous les jours.

"La persévérance fait toute la différence. On le voit dans le sport, mais aussi dans la vie." Félix Deblois-Beaucage

Naak : Quel est ton parcours, comment as-tu commencé le badminton?

J'ai commencé à jouer avec mon père et mon frère vers 7 ans. Je n'aimais vraiment pas ça au début et j'ai arrêté ! J'ai recommencé à jouer vers l'âge de 8 ans et je n'ai pas arrêté depuis. Toute ma carrière junior, je m'entraînais à Gatineau avec le club régional. Mon père m'a beaucoup suivi durant ces années-là. Puis, depuis 4 ans, je suis déménagé à Montréal pour ma carrière sénior.

Naak : A quoi ressemblent tes entrainements de badminton ?

Un entraînement de badminton comporte pas mal de plyométrie (agilité, vitesse) puisqu'il faut entraîner les muscles de manière dynamique avec des sauts ou des jeux de pieds, beaucoup de routines pour développer la technique et la précision et quelques matchs. Une routine est un patron prédéfini de coups entre plusieurs joueurs.

Félix Deblois-Beaucage pendant un match de badminton

Naak : Est-ce que tu fais du double aussi ?

Je m'entraîne principalement en simple, et ce depuis quelques années. Je jouais toutefois le double et le mixte par le passé, puisque c'est recommandé de continuer les 3 épreuves le plus longtemps possible pour développer des aspects du jeu différents. Toutefois, cette année, j'ai laissé tomber le double, donc je ne jouerai qu'en simple et en mixte, ce qui me permettra d'être un peu plus reposé en tournoi.

Naak : Quelle est la place du mental dans le badminton ?

Énorme ! Le badminton est très tactique, donc il faut être très présent psychologiquement dans la partie. Tu prépares le début de tes points, tu trouves les faiblesses de l'adversaire, tu contrôle tes émotions, bref, ça n'arrête pas !

Naak : Quel type de joueur es-tu, quelles sont tes forces ?

Je mise principalement sur la constance et la forme physique. Je fais peu d'erreurs, donc les échanges durent longtemps, je fais bien déplacer l'adversaire et je peux imposer mon rythme. J'ai aussi la réputation d'être solide mentalement jusqu'à la fin, ce qui s'agence bien avec mon jeu hermétique.

Félix Deblois-Beaucage jouant au badminton

Naak : Quel aspect de ton jeu aimerais-tu améliorer ?

J'aimerais ajouter de la puissance à mon jeu, autant au niveau des jambes que de mes frappes en fond de terrain. En 2016, il faut avoir la puissance pour ébranler l'adversaire avec nos coups, et je la développe encore. Au niveau de mes jambes, j'ai toujours travaillé en cardio, donc je vais devoir ajouter de la vitesse un peu.

Naak : Quelle est la place de la nutrition dans ta préparation ? Comment t’alimentes-tu avant, pendant et après tes compétitions ?

En tournoi, il peut arriver de jouer jusqu'à 10 parties dans une même journée. Il faut donc s'assurer de faire le plein avant le tournoi, mais surtout d'avoir des bananes, des noix et des bonnes barres pendant la journée pour garder l'énergie au topJ'adore manger la barre Naak en plein milieu d'une pratique, ou bien entre deux parties lors d'une compétition. Le goût est au top et je n'ai pas l'impression d'être trop plein !

Il est très important d'avoir son horaire en tête pour savoir quand prendre de plus gros repas. Après le tournoi, pour récupérer, je mange souvent un gros repas assez protéiné : souvent une grosse lasagne à la viande avec beaucoup de fromage ! 

 

Félix utilise les barres Naak à base de poudre de grillons pour alimenter ses entrainements. Clique ici pour découvrir pourquoi il a choisi Naak et quelle est sa saveur préférée.

 

Naak : Y a t-il des choses que tu as apprises en évoluant au haut niveau qui t’ont aidé à être meilleur dans la vie de tous les jours ?

La persévérance fait toute la différence ! On le voit dans le sport, mais aussi dans la vie. Partir sa propre entreprise, réussir ses études, accomplir un rêve, ça prend un effort constant et il faut rester motivé. En février 2017, ça fera un an que j'ai lancé Akia, ma compagnie en marketing web. Il faut garder ses buts en tête et s'en approcher à chaque jour. Je dirais aussi qu'on remarque la différence entre ceux qui font les choses bien et ceux qui les font très bien. Tout est dans les détails, mais c'est souvent ça qui va faire en sorte que quelqu'un se démarque. Tout le monde peut bien faire quelque chose, mais ce n'est pas tout le monde qui le fait à la perfection.

Naak : Y a t-il une personne que t’admire et qui t’inspire ? Pourquoi et qui est cette personne ?

Mon entraîneur, Jean-Paul Girard, est vraiment quelqu'un d'admirable et d'inspirant. Il a été entraîneur de l'équipe du Québec et de l'équipe du Canada pendant plus d'une dizaine d'années. Il s'est dévoué au sport, dans toute sa subtilité. En lui parlant, tu comprends tout le temps qu'il a investi à réfléchir à ce sport. Parler de sport avec lui, c'est aussi parler de la vie et de tous les apprentissages qu'on fait durant le processus. Il continue toujours de poser des questions pertinentes pour nous challenger, mais aussi se challenger lui-même, car c'est une excellente façon de continuer à aller de l'avant. Je lui lève mon chapeau !

Félix Deblois-Beaucage jouant au badminton pendant un tournois

Naak : Quels sont tes objectifs cette année ?

Pour cette année, j'aimerais aller chercher plus d'expérience internationale avec quelques tournois en Europe. Je participerai au Scottish Open du 22 au 26 novembre et au Welsh Open du 30 novembre au 3 décembre.

Parmi tous mes objectifs, mon principal est que je veux décrocher une médaille au championnat canadien, du 1er au 4 février 2017, à Saskatoon. De plus, je vais aussi travailler fort pour conserver mon titre de champion provincial sénior en simple.

* * * * * *

Avec 10g de protéines, 30g de glucides et 400mg de sodium dans une barre de 65g, la barre Naak fournit tous les apports nécessaires avant, pendant et après l'activité physique. Comme Félix, commande tes barres Naak à la poudre de grillons en ligne en cliquant ici.

Sport

← Older Post Newer Post →