OBTENEZ 15% DE RABAIS SUR VOTRE PREMIÈRE COMMANDE

En vous inscrivant à l'infolettre!

DÉCOUVREZ LES BOITES CADEAUX DE NOEL


LIVRAISON "TRACKABLE" GRATUITE AU CANADA POUR LES COMMANDES $50+

3% DES VENTES REVERSÉES POUR PRÉSERVER LES FORÊTS

LE GRAND (RE)DÉPART - EXPÉDITION AKOR SEMAINE 8

Après presque deux semaines complètes de repos bien mérité, nos aventuriers sont prêts à rechausser les skis !

La dernière semaine a été exceptionnellement longue. Les fourmis ont commencé à leur chatouiller les jambes. Leurs vêtements sont propres et secs, les plaies sur leurs jambes sont presque entièrement guéries, leur équipement est réparé. La belle température (-10 C) et le soleil généreux qui a baigné Résolu la semaine dernière ont fait du bien au moral.

Cependant, ils n'ont pas réussi à faire sortir les gars de leur petite maison : Nicolas, par exemple, n'est sorti que quatre fois en 13 jours.

On peut dire que le repos a vraiment été leur priorité.


Ils sont très enthousiastes à l'idée de recommencer à skier. L'expérience que nos explorateurs ont acquise précédemment change la donne. Ils connaissent bien leur équipement et leur corps, leurs limites et leurs forces personnelles, le terrain, et bien plus encore.

Ils savent que la température va progressivement augmenter. Selon les hommes, il fera zéro degré dans trois semaines, et ils skieront en short et en t-shirt. L'été se fait sentir au loin.


Qu'ont-ils devant eux pour cette deuxième partie de ski ?

Tout d'abord, les gars vont devoir traverser en avion le détroit de Barrow sur 120 kilomètres, car la glace a dégelé trop vite cette année. Il est donc infranchissable.


Les hommes avaient prévu de partir lundi matin. Pourtant, un brouillard opaque recouvrant la banquise à l'atterrissage a contraint le pilote du charter à faire demi-tour et à reporter le départ à mardi.

Lorsque l'aventure reprendra, ils auront environ une semaine de ski dans le territoire des ours polaires, encore proche des sections d'eau libre.

Ensuite, ils auront trois semaines pour skier sur une glace qui devrait être épaisse, d'après les photos satellites des années passées. Il est connu dans la région que "glace épaisse" signifie qu'il n'y aura pas de trous d'eau. C'est un facteur essentiel. Sans trous d'eau, ils s'attendent à être entourés d'environ cinq fois moins d'ours polaires.


D'après leurs calculs, il leur faudra 33 jours pour atteindre Gjoa's Haven, le lieu du deuxième ravitaillement.

Leurs attentes sont bien différentes de celles du premier départ, notamment en raison des températures plus clémentes qui les attendent. Le temps froid est derrière eux. La température moyenne pour le territoire où ils se trouvent est de -10.

Cependant, avec la chaleur viennent d'autres types de problèmes et de dangers : trous d'eau ouverts imprévisibles, ruisseaux d'eau sur la glace,, et la liste est longue.

L'expédition devrait finalement, à mesure qu'elle s'approche de Gjoa's Haven, devenir plus aquatique. Ils ont apporté leurs combinaisons étanches, leurs sacs de cordes, leurs systèmes de poulies et leurs mousquetons pour faire flotter leurs traîneaux si nécessaire.


Une fois à Gjoa's Haven, une toute nouvelle partie de l'expérience prendra son envol : ils troqueront leurs skis pour des canoës, et Etienne Desbois et Philippe Vohgel se joindront à l'équipe.

Comme toujours, l'équipe remercie l'ensemble de la communauté. Ils ressentent tout cet amour, et cela les pousse à poursuivre cette expédition monumentale.

N'oubliez pas de suivre nos comptes sur les médias sociaux, @Naakbars, pour rester au courant des dernières nouvelles et des photos de l'expédition AKOR. Pour en savoir plus sur l'équipe, consultez nos précédents articles de blog.

Näak Blog | Expedition Akor week 6

Visitez le site expeditionakor.com pour en savoir plus sur le voyage des équipes, ou suivez-les sur Instagram @expeditionakor.

← Article précédent Article suivant →



Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

x

Français