OBTENEZ 15% DE RABAIS SUR VOTRE PREMIÈRE COMMANDE

En vous inscrivant à l'infolettre!

DÉCOUVREZ LES BOITES CADEAUX DE NOEL


LIVRAISON GRATUITE COMMANDES +70$

5 conseils pour La Western States Endurance Run 100 miles avec Marianne Hogan

Samedi prochain, je m’apprête à prendre part à non seulement la plus grande course en terme de distance parcourue, mais aussi en terme de prestige: la Western States endurance Run 100 miles. Afin de réussir ce défi de taille, je compte mettre toutes les chances de mon côté, et il va sans dire que l’aspect nutrition sera un des aspects les plus importants à gérer le jour de ma course afin de bien la réussir.

Alors, il me fait plaisir de partager avec vous, cinq aspects importants que je vais m’assurer de suivre le jour et la semaine de la course.

Marianne Hogan Western States Endurance Run 100 miles 5 nutrition tips

Conseil 1: Veillez à la recharge glucidique 3 jours avant la course

La semaine avant la course présente l’opportunité parfaite pour faire le plein d’énergie. Une chose que je me dis souvent, c’est que je ne dois jamais avoir faim la semaine avant une grosse course. Je m’assure de manger à ma faim, et 3 jours avant ma course, je commence à faire une recharge glucidique.

Sans trop en faire, je m’assure que les glucides constituent l’ingrédient premier de mes repas. Mon repas d’avant course préféré est la pizza (un petit plaisir en même temps). Et le matin de la course, je mange toujours un bagel au beurre de peanut avec une banane coupé en tranche.

Conseil 2: Alimentez-vous régulièrement, toutes les 45min à 1h

Même stratégie qu’avant la course, j’essaie de garder une nutrition constante, et de manger à chaque 45min-1heure. J’utilise souvent les ravitaillements comme indicatifs, et je m’assure d’avoir manger quelque chose entre chaque ravitaillement.

Marianne Hogan Western States Endurance Run 100 miles 5 nutrition tips
Marianne Hogan et la gaufre Ultra Energy Vanille

Puisqu’il devrait faire super chaud à la Western, je compte consommer beaucoup plus de calories liquide que solide. Je compte donc toujours avoir une flasque remplie de coke, et une flasque remplie du mélange pour boisson de Näak, ce qui assurera un apport énergétique constant.

J’ajouterai par la suite le gel (prototype) de Näak, qui inclut des glucides, lipides, et des protéines, afin d’assurer de l’énergie durable. Bien sûr je comptes grignoter des aliments de conforts sur les ravitaillement: chips, melon d’eau, et gaufres Näak! L’important c’est d’avoir beaucoup d’options durant la course, comme ça, tu peux vraiment manger ce dont tu as envie le jour de la course.

Conseil 3: Hydratez-vous bien et prévoyez plus de liquide que nécessaire

C’est vraiment dur d’évaluer les besoins d’hydratation sur une course avec une si grande fluctuation de température, et des températures aussi élevées. L’important c’est d’écouter ses besoins et de toujours planifier plus de liquide que nécessaire.

Mélange pour boisson melon d'eau Näak - Marianne Hogan
Marianne Hogan avec le mélange pour boisson melon d'eau Näak

Je vais voir comment je me sens le jour de la course, mais je compte partir de chaque ravitaillement avec au moins 1L de liquide, donc 2 flasques de 500ml pleines. Je compte surtout toujours avoir une flasque pleine du nouveau mélange pour boisson, comme ça je m’assure de rentrer au moins 250 calories liquide par heure environ.

Conseil 4: Visualisez vos ravitaillements

J’essaie toujours de faire les ravitaillements le plus rapidement possible, mais j’essaie surtout de rester calme et de profiter des moments avec ma crew (ça fait le plein d’énergie). À l’approche de chaque ravitos, j’aime mentalement me préparer à ce que je vais consommer.

Marianne Hogan Western States Endurance Run 100 miles 5 nutrition tips
Marianne en préparation avant la Western States Endurance Run 100 miles

Comme ça il n’y a pas d’hésitation. Je demande à ma crew d’étaler sur une serviette les items qui me sont disponibles, comme ça je peux rapidement prendre ce dont j’ai envie à chaque ravitaillement. La clé de la réussite c’est d’avoir beaucoup d’options.

Et bien sûr une autre chose à considérer pour la WS sera le refroidissement. À chaque ravitaillement je devrai bien prendre le temps de me refroidir, parce qu’un aspect majeur à contrôler durant la course sera ma température corporelle.

Conseil 5: Ré-équilibrez votre nutrition après la course

Souvent, quand je finis un ultra, j’ai une écoeurentite aïgue de sucre. Tout ce dont j’ai envie, c’est une belle grosse salade et des carottes (avec une belle grosse IPA d’ailleurs). J’ai l’impression qu’une grosse salade vient rebalancer mon estomac, et ça me fait toujours le plus grand bien après la course.

Fueling Tips

← Article précédent Article suivant →



Français