OBTENEZ 15% DE RABAIS SUR VOTRE PREMIÈRE COMMANDE

En vous inscrivant à l'infolettre!

DÉCOUVREZ LES BOITES CADEAUX DE NOEL


LIVRAISON GRATUITE AU CANADA ET AUX US POUR dès 50$

NOVEMBRE SOLIDAIRE - 1 PRODUIT ACHETE = 1$ reversé pour aider les jeunes athlètes

Retour sur le défi Everesting d'Elliot Cardin

On vous en avait parlé la semaine dernière, du défi fou d’Elliot Cardin: battre le record du monde d’Everesting. Pour rappel, il s’agit d’une épreuve réservée aux plus courageux des coureurs de sentiers, qui a pour but de parcourir un dénivelé positif d’une valeur symbolique de 8848 mètres, l’élévation de l’Everest.

C’est samedi dernier qu’Elliot s’est frotté à ce défi, soutenu par une fabuleuse équipe réunie pour l’encourager. Si vous n’avez pas suivi le live de la performance sur notre page instagram @naakbars, on vous met a la page ici.

Dès le départ, Elliot a su prendre de l’avance sur l’actuel record. Grâce au soutien des proches, de la famille, des amis et de la team Näak, l’écart s’est creusé en faveur du coureur québécois. Le record du monde… Un titre qui, une petite heure plus tôt, n’était qu’un simple rêve, a doucement pris forme à mesure que le chronomètre défilait. L’aspirant champion se sentait en confiance: sa bandelette iliotibiale tenait bon, ses réserves d’énergie étaient au point grâce aux barres Ultra Energy™ et aucune douleur musculaire ne s’est fait ressentir. Le sportif était préparé.

Cependant, alors que plus des deux tiers de l’objectif sont atteints, l'athlète sent sa bandelette iliotibiale fragilisée mais il décide de continuer malgré le risque; il n’a qu’une seule chose en tête: le record. Ralenti par cette blessure, il perd progressivement son avance mais reste devant le temps de l’ancien record, tout est encore jouable.

Puis, sur la fin, des crampes à l’estomac surgissent. L'athlète, blessé et souffrant, prend plusieurs minutes de retard. Il décide d’abandonner: “À ce moment-là, je venais de prendre quelques minutes de retard et mon but était vraiment d’atteindre le record. Souffrir encore des heures juste pour finir ne m’a pas tenté. J’ai préféré arrêter pour me concentrer tout de suite sur une deuxième tentative.”

Performance décevante ? Pas vraiment ! En effet, un record a tout de même été battu: celui du demi-Everesting qui, comme vous l’aurez deviné, comprend 4424 mètres d’élévation. Performance époustouflante sachant que l’athlète s’économisait pour gravir 8848 mètres. “J’étais surpris que mon corps soit aussi préparé. La grande forme, je n’ai pas senti de gêne musculaire durant le défi et n’ai pratiquement pas raqué. Mentalement, c’est sur que je suis déçu mais d’un autre côté c’est super encourageant de voir que j’ai pu aller aussi vite avec aisance malgré des conditions défavorables !”

Record battu, mais pas celui escompté ! Après une année 2020 éprouvante, Elliot compte bien récupérer pour préparer sa saison 2021: “J’ai été dur avec mon corps en 2020 et c’est le moment de lui redonner un peu” nous confie-t-il. En effet, de nombreux défis et courses très attendus prendront place en 2021 après une année 2020 ou plusieurs événements ont été annulés et reportés dû à la crise sanitaire actuelle.

← Article précédent Article suivant →



Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés