OBTENEZ 15% DE RABAIS SUR VOTRE PREMIÈRE COMMANDE

En vous inscrivant à l'infolettre!

DÉCOUVREZ LES BOITES CADEAUX DE NOEL


LIVRAISON GRATUITE À PARTIR DE 70$

DISCOVER OUR NEW PROTEIN NUT BUTTER

Quelques conseils pour votre première course en cyclisme sur route

 

 

Que vous soyez un cycliste aguerri ou un cycliste ne détenant que quelques saisons à son actif. Vous êtes passé par là et vous êtes lancé ce même défi : participer à votre première compétition. L’excitation est au rendez-vous, mais vous connaissez aussi une certaine appréhension devant tant d’inconnu. Pour vivre une première expérience le plus sereinement (si possible !), voici quelques conseils :

 

La préparation et l’organisation

Participer à une première course étant déjà une source de stress en soit, il est particulièrement important de préparer son sac la veille de la course pour s’assurer de ne rien oublier. Pour cela, avoir une liste pense-bête du matériel à apporter peut être d’une grande aide. Celle-ci pourrait également être réutilisée lors des prochaines compétitions.

Voici un exemple* que vous pouvez personnaliser.

Lors de la journée de la course, il est fortement recommandé d’arriver sur les lieux de la course environ 2h00 avant le départ. Cela vous donne amplement le temps de vous inscrire sur place (si cela n’a pas été fait à l’avance), préparer l’équipement et de procéder au réchauffement.

 

Se réchauffer avant la course

Que ce soit sur une base d'entraînement ou sur la route, le réchauffement avant la course est primordial pour préparer vos muscles. La règle d’or à retenir est la suivante : plus la distance est courte, plus la durée du réchauffement est longue. En effet, pour une course sur route de 80 km, la durée moyenne est de 15 à 20 minutes tandis que pour un contre-la-montre de 20 km, la durée moyenne est plutôt de 45 minutes. De plus, il existe trois étapes à réaliser pour avoir un réchauffement complet : un « warm up » à basse intensité, des intervalles à haute intensité et un « cool down ».

 

cycliste

 

Reconnaitre le parcours et considérer les conditions métérologiques

Par la suite, il est parfois possible de faire une reconnaissance de parcours avant votre départ et cela est souhaitable de le faire. Cela peut vous permettre de vous mettre en confiance et d’identifier les difficultés du parcours (virages techniques, bosses, état de la route, etc). Toutefois, si cela n’est pas possible, vous pouvez toujours étudier le parcours sur une carte de Strava et avec l’aide de Google Maps quelques jours avant votre course. N’oubliez pas de considérer la météo le jour J. Vous pouvez utiliser le site Windy pour estimer, selon l’heure de votre course, le sens et la force du vent.

 

Pendant la course

Plusieurs éléments à garder en tête lorsque vous êtes dans le peloton : toujours regarder vers l’avant, bien garder sa ligne et être attentif. Quelque chose à ne pas négliger pendant la course : la nutrition. En effet, il est vital de s'alimenter et de bien s’hydrater. Il est suggéré de le faire toutes les 15 minutes pour ne pas manquer d’énergie pour le sprint final. Ainsi, n'oubliez pas de mettre vos barres Näak de vos poches de maillot ;)

 

Näak

 

Une fois ces étapes complétées, vous êtes prêts à vous diriger vers la ligne de départ.

Et peu importe le résultat, persévérez, ayez du plaisir et continuez à jouer au vélo ! :)

 

*Exemple de liste pense-bête :

Épingles à couche x8

● Dossards x2 -> vérifier dans quel sens les apposer au maillot

Licence UCI

Casque

Gants

Lunettes de soleil

● Crème solaire (option)

Gel massage mollets

Bidons 500ml x2

Boisson d’effort (type ISO ou autre)

Boisson de récupération

Maillot x2

Cuissard

Maillot manche longue post-course

Barres x3

Compteur GPS et ceinture cardiaque

● Repas post course (option)

● Di2 chargé (option)

● Chaise de camping (option)

 

Katherine Bergeron

← Article précédent Article suivant →



Français