OBTENEZ 15% DE RABAIS SUR VOTRE PREMIÈRE COMMANDE

En vous inscrivant à l'infolettre!

DÉCOUVREZ LES BOITES CADEAUX DE NOEL


LIVRAISON "TRACKABLE" GRATUITE AU CANADA POUR LES COMMANDES $50+

How Does Alcohol Affect Athletic Performance

Avec la caféine, l'alcool est l'une des deux drogues psychoactives les plus consommées dans le monde entier. Généralement consommé lors de rencontres sociales ou pour faire la fête, il n'est pas rare que l'on recommande aux athlètes de s'abstenir d'en consommer. En général, lorsque les athlètes consomment de l'alcool de manière régulière, leur flux sanguin normal, leur synthèse des protéines et leur signaux de réhydratation peuvent être affectés de manière négative. Ces changements dans les fonctions corporelles peuvent affecter la récupération et les performances athlétiques. Découvrez comment l'alcool est décomposé dans notre corps et comment il affecte la performance athlétique.

L'alcool est-il un nutriment ?

Tous les macro et micronutriments sont essentiels pour fournir à notre corps l'énergie dont il a besoin pour la phase de récupération après une séance d'entraînement ou une compétition. Les macronutriments nous fournissent de l'énergie mécanique lorsqu'ils sont décomposés, tandis que les micronutriments aident aux fonctions corporelles pendant et après l'activité physique. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Bien entendu, chaque nutriment libère des quantités d'énergie différentes en fonction de sa propre valeur calorifique. Les glucides et les protéines fournissent 4 calories/gramme, tandis que les lipides en contiennent 9. Il est intéressant de noter que l'alcool apporte 7 calories/gramme qui peuvent être utilisées comme énergie, mais qu'il n'est pas considéré comme un nutriment. En effet, un nutriment doit fournir de l'énergie ET contribuer au maintien de la structure et des fonctions du corps.

Contrairement aux nutriments, l'alcool n'a pas besoin d'être digéré et est rapidement absorbé dans le sang. L'alcool ne pouvant être stocké, le foie entame une course contre la montre pour le décomposer et ensuite l'éliminer rapidement de notre organisme. Dans le foie, l'alcool a la priorité sur les autres nutriments. L'alcool interfère avec la croissance, l'entretien et la réparation de notre corps car il interrompt la décomposition des nutriments pour nous fournir suffisamment d'énergie.

Les effets de l'alcool sur les performances athlétiques

A l'instar des besoins nutritionnels qui sont propres à chacun, le style de vie des athlète diffère grandement selon les individus. Gardez à l'esprit qu'il n'y a pas réellement de quantité précise "autorisée" à consommer pour les athlètes sans compromettre l'entraînement car chaque athlète régit différemment. Comme tous nos choix alimentaires, la consommation d'alcool a également un impact sur nos performances car elle influence notre force, notre endurance musculaire, notre vitesse ainsi que notre endurance cardiovasculaire. Étant donné que notre corps donne la priorité à la décomposition et à l'élimination de l'alcool, nos processus corporels pendant la récupération sont aussi affectés.

Naak Bar Nutrition Blog | How Alcohol Affects Performance

Voici plusieurs raisons pour lesquelles l'alcool peut affecter vos performances :

1. L'ALCOOL EST UN AGENT DIURÉTIQUE

Notre corps réagit naturellement en éliminant les liquides par l'urine et la sueur en fonction de la quantité d'eau que nous consommons, de l'activité physique que nous pratiquons et de l'intensité des séances d'entraînement. Lorsque nous consommons de l'alcool, notre corps élimine davantage de liquides en augmentant la production d'urine, ce qui peut entraîner une déshydratation. La combinaison des effets diurétiques de l'alcool et de la transpiration peut finir par entraîner une carence en liquides et en électrolytes. Il en résulte un affaiblissement des muscles et des crampes pendant et après vos séances d'entraînement, ce qui a un impact sur vos performances.

Il faut donc éviter les boissons alcoolisées pour s'assurer que votre corps est hydraté avec suffisamment d'eau et d'électrolytes. Une réhydratation adéquate pour prévenir la déshydratation de votre corps est importante pour maintenir une contraction musculaire optimale et éviter les crampes musculaires. Choisissez plutôt de reconstituer vos ressources en eau et en électrolytes en consommant nos barres ultra énergétiques avec de l'eau. Avec 180 mg d'électrolytes, vos muscles et vos performances sportives vous remercieront !

2. AUGMENTE LE RISQUE DE MANQUE D'ÉNERGIE ET DE MAUVAISE RÉCUPÉRATION MUSCULAIRE

La vitamine B3 (niacine) est un minéral important dont les cellules et le foie ont besoin pour respectivement fournir de l'énergie et éliminer l'alcool de notre organisme. Dans notre corps, la niacine peut être transformée en une molécule appelée Nicotinamide adénine dinucléotide (NAD), qui à son tour transforme le glucose en énergie. Si nos réserves de NAD sont utilisées pour décomposer l'alcool, la décomposition des nutriments en énergie est limitée. En fin de compte, cela impacte négativement la fonction musculaire d'un athlète puisque les muscles ne reçoivent pas suffisamment d'énergie pour effectuer un effort d'endurance.

En limitant la consommation d'alcool, notre Niacine disponible peut également élargir les vaisseaux sanguins. Cela permet aux muscles de recevoir plus d'oxygène et de nutriments et de gagner en endurance. De plus, la niacine est un stimulant de l'hormone de croissance humaine (HGH). Cette dernière aide à accélérer la réparation des muscles après l'entraînement, ce qui permet d'augmenter la résistance à l'effort et les performances.

3. L'ALCOOL INTERFÈRE AVEC LA RÉGULATION DE LA TEMPÉRATURE CORPORELLE

Notre corps est réactif et s'adapte aux changements de notre environnement. Nous avons une capacité innée à réguler notre température interne en fonction des environnements extérieurs. Malheureusement, la consommation d'alcool altère cette capacité et peut augmenter la probabilité de coups de chaleur ou d'hypothermie. Un tel phénomène peut nuire aux performances d'un athlète, notamment lorsqu'il s'entraîne dans des conditions climatiques difficiles.

Par ailleurs, la consommation d'alcool avant un entraînement par temps froid fait chuter la température centrale de notre corps. Par temps froid, les coureurs qui s'entraînent ou concourent sur de longues distances peuvent produire trop peu de chaleur et se refroidir dangereusement. Non seulement cela a un impact sur les performances car notre corps est incapable d'atteindre un état stable pour supporter l'entraînement dans ces conditions, mais les athlètes qui s'entraînent seuls peuvent compromettre leur sécurité.

4. DIMINUE LA RÉACTIVITÉ DE NOTRE SYSTÈME NERVEUX CENTRAL

L'excitabilité de notre système nerveux central (SNC) peut être réduite par la consommation d'alcool.

Tout simplement car l'alcool agit comme un dépresseur. La consommation d'alcool peut avoir un impact négatif sur notre équilibre, notre temps de réaction, notre mémoire et la précision de nos capacités motrices.

Les alternatives à l'alcool

Naak Bar Nutrition Blog | How Alcohol Affects Performance

Évidemment, les athlètes ont parfois des envies de bière ! La bière est censée aider à remplacer les fluides et les réserves de CHO après l'entraînement, mais l'alcool contenu dans celle-ci apporte en fait plus de calories que de nutriments. Essayez donc d'opter pour une alternative sans alcool ! De nombreuses bières sans alcool sont isotoniques et ressemblent à des CHO pétillants avec des polyphénols. Ces nutriments font de cette alternative à l'alcool une excellente boisson de récupération en aidant les athlètes à reconstituer les réserves de glycogène et à diminuer l'inflammation dans les muscles afin d'éviter une altération de la fonction et une perte musculaire.

Vous souhaitez essayer la bière sans alcool ? Voici quelques marques à découvrir : Athletic Brewing harmonise l'amour de la bière artisanale et de la santé, en ciblant les athlètes qui veulent supprimer ou réduire leur consommation d'alcool. Boulevard Brewing invite les athlètes à essayer ses bières sans alcool et ses cocktails artisanaux en leur demandant : pourquoi se contenter de l'ordinaire ? Enfin, la "bière du paradis" de Wellbeing Brewing propose une bière sans alcool basée sur une recette primée au Great American Beer Festival.

Même si l'alcool peut fournir de l'énergie, notre corps ne peut pas s'appuyer sur lui pour fonctionner de manière optimal. Vous l'avez compris, il n'est pas considéré comme un nutriment et peut avoir un impact sur les performances d'un athlète en augmentant le risque de déshydratation, en réduisant les réserves d'énergie et la récupération musculaire tout en diminuant la régulation thermique du corps et la réponse du système nerveux.

Comme nous l'avons mentionné, chaque athlète et chaque personne a son propre style de vie. C'est à vous de décider si vous voulez consommer de l'alcool avec modération, en fonction de vos besoins. Si vous choisissez d'en consommer, il est préférable de ne pas le faire l'estomac vide ou de manger des collations riches en glucides pour ralentir son absorption. Enfin, il est important de se rappeler que les aliments doivent nous fournir à la fois de l'énergie ET des nutriments pour nous permettre de performer à notre meilleur niveau.

← Article précédent Article suivant →



Laissez un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approvés avant d'être affichés

x

français